Veau trinité

Mise en lecture pour la première fois par François Kergourlay

Interprété par Jean-Claude Dreyfus, Fabienne Périneau, Thierry de Carbonnières, Marc Susini, Émeline Bayart, Olivier Peigné et Antoine Formica

SACD

Comédie :

Georges, maire d’un petit village et éleveur de bovidés, a décidé de vendre Jésus, un veau qu’il considère comme son propre enfant. Mais pas seulement ! Il s’agit aussi d’un animal issu de la recherche génétique, ce qui lui confère un statut de star dans la commune.

 

Très intéressés par la bête, Kamel, le boucher musulman, Irvin, le restaurateur juif, et Éléonore Vaine, une Suissesse protestante naïve et excentrique, vont alors se lancer dans un jeu de pouvoir burlesque et effrayant avec Georges, sous l’œil de Myriam, la nymphomane, de Jérôme, l’artiste plasticien lunaire, et du beau Gaspard, un jeune homme plein de mystère.

extrait :

 

GEORGES

Deux cent cinquante… trois cents, trois cent cinquante, quatre cents… QUATRE CENTS !… Quatre cents ? Putain, il manque un cinquante. Je te jure, Myriam, il en manque un. Ah, le salaud, je vais lui trouer le lard à ton client. Où il est ?

 

MYRIAM, molle.

Parti.

 

GEORGES.

Parti ? Comment ça, parti ?

 

MYRIAM, s’agitant.

Parti, quoi. Évaporé, envolé…

 

GEORGES.

Oui, eh bien, envolé ou pas, il me le paiera, ton oiseau de malheur, il me le paiera. Comme si on s’acquittait de moi. Myriam, on ne quitte pas le maire comme ça. Je ne suis pas un vulgaire ministre, moi. J’ai de l’honneur, du prestige. Cinquante, ce n’est pas dix, ni trente. Vraiment, je suis un misérable, un misérable.

 

MYRIAM.

Tu devrais cesser de te lamenter, mon petit Georges.

 

GEORGES, rangeant les billets dans ses poches. - Hein, quoi ?

MYRIAM, fixant les billets. - Pour un misérable…

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now