Le Captif

Texte porté  pour la première fois à la scène par Frédéric Fage

Interprété par Hugo Miard

Mise en lumière par Olivier Oudiou

A la conception sonore Aymeric Lepage

Treize années de captivité.

Une heure pour s’en libérer !

Une heure dans l’imaginaire de cet enfant confronté au problème de genre ; fille ou garçon, il ne le sait pas lui-même, jusqu’à ce qu’il entre dans la lumière de sa propre vérité.

extrait :

 

Allez, toi, viens là. Viens là, je te dis. Je veux juste un peu de réconfort. Allez. Quoi, tu ne veux pas ? Qui crains-tu donc, on est que tous les deux ? Regarde. Allez. Viens. Viens. Tu me l’avais promis, n’oublies pas. S’il te plait. Putain mec ! J’ai besoin que tu rentres en moi. En moi, bordel ! C’est le feu, là-dedans. Tu comprends, ça ? Le feu ! (Bref temps ; lascive) Alors, tu aimes ? C’est bien, hein ? Hum, ce rythme que tu as. (S’agite) Déjà ? Quoi, je ne te plais plus ! D’accord. D’accord. Je me calme. Hey, je n’y suis pour rien si je suis comme ça, moi. Ce n’est pas moi qui ai voulu sortir de son putain d’utérus à la vieille. Au fait, moi, c’est Clara. Clara Swing. Et, toi ? Andrew ?…  Non, tu me fais marcher. Je suis sûre que tu me fais marcher. Andrew ? Ah! Ah ! Andrew. Putain, t’es grave, toi. OK. OK. Je me calme. Je me calme. Je suis même désolée. Mais tu comprends, là, ton apparition, si soudaine.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now